June 22nd, 2020
|   ACTUALITéS DE LA SOCIéTé
L'opportunité de renforcer la sécurité alimentaire

Au sortir de la phase aigüe de la crise du Covid-19, la Journée mondiale de la sécurité sanitaire des aliments initiée par l’Organisation mondiale de la santé le 7 Juin résonne tout particulièrement cette année. Cette crise sanitaire et économique sans précédent peut porter en elle des opportunités de faire positivement évoluer la “supply chain” alimentaire.

philippe_sans.png

Cette crise montre d’abord l’importance vitale pour l’humanité de répondre aux besoins alimentaire (Food security). Si l’on sait que le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial a estimé que le nombre de personnes exposées à la famine pourrait doubler et atteindre 130 millions d’être humains d’ici fin 2020, on comprend que l’alimentation figure parmi les secteurs les plus cruciaux partout dans le monde. L’expérience du confinement et de la mise à l’arrêt d’une grande partie des activités justifie l’ouverture d’une réflexion sur la fiabilité des approvisionnements en matières premières, en consommables ou en services stratégiques tels que le transport, en tenant compte de la localisation et de la résilience des fournisseurs pour faire face à une crise sanitaire majeure.

 

En effet, cette crise a perturbé et perturbe encore l'organisation de nombreuses entreprises tout au long de la chaîne alimentaire et nous constatons des changements majeurs dans les attentes des consommateurs. L'accent est notamment mis sur la durabilité, une préférence pour les fournisseurs locaux, une sensibilisation accrue à l'hygiène ou encore une accélération de la digitalisation dans les échanges et les flux. La fiabilité des produits est également une attente de plus en plus importante pour les consommateurs. Alors que les crises engendrent souvent une augmentation des fraudes et des actes malveillants, des dispositifs nouveaux ont été mis en place face au Covid-19, qui pourront être utilement intégrés à ceux de sécurité existants.

 

L’appréhension globale d’une sécurité alimentaire ( food safety) accrue passe donc par une adaptation de la filière alimentaire tout au long de la chaîne de valeur, des matières premières jusqu’au transport, en passant par la transformation ou les emballages. A ce titre, un renforcement des systèmes qualité est souhaitable tout au long de la chaîne alimentaire via des règles et des comportements durables permettant d’assurer une qualité et sécurité encore plus performante.

 

Cette crise a enfin renforcé la volonté des consommateurs de se rapprocher de productions locales respectueuses de l’environnement et des eco-systèmes (Food sustainability). Ce sujet émergent va devenir un challenge majeur pour l’industrie agro-alimentaire et la grande distribution.

 

En conclusion, cette crise sanitaire pourrait contribuer à développer massivement une réelle culture de la sécurité sous ses trois dimensions ( security, safety and sustainability). En découlera une confiance accrue des consommateurs, des partenaires et des autorités compétentes qui, associée à un comportement responsable face aux enjeux environnementaux, renforcera les entreprises de la filière alimentaire. C'est ainsi que l'on pourra, espérons-le, considérer dans quelques mois que la violence de cette crise aura permis de mettre en oeuvre des progrès durables.

 

Philippe Sans

 

Publié le 20 Juin 2020 par L'Usine Nouvelle